Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 11:18

Sushi fait partie de la famille depuis le printemps 2011. Elle a bien déjà eu des problèmes de toux en 2012, mais autrement, pour une délicate femelle furet de cinq ans, tout a toujours bien été.

Nous sommes alors au printemps 2014 et Sushi est présentée parce qu’elle semble avoir quelque chose de coincé dans la gorge. Depuis une dizaine de jours, à trois reprises, elle s’est passé les pattes dans la gueule comme pour y retirer un objet. Elle a vomi une fois et bave anormalement. À part ces moments intenses, elle semble en forme.

Lors de son examen physique, Sushi est bien docile. Certaines petites remarques sont effectuées, mais peuvent-elles expliquer les symptômes observés? D’abord, dès l’ouverture de la gueule, on peut voir qu’une canine est fracturée, mais autrement, aucun corps étranger ou masse n’est visualisé.

Ensuite, à la palpation de l’abdomen, on peut sentir que la rate est augmentée de volume. Cette constatation est fréquente chez les furets de plus d’un an et ne signifie pour le moment pas grand-chose.

Une grande variété de conditions physiologiques peut expliquer cet état de fait. Mais certaines pathologies comme un problème des glandes surrénales peuvent aussi amener une augmentation de la grosseur de la rate. À ce stade-ci de l’examen, aucune conclusion ne peut être apportée et des investigations supplémentaires sont nécessaires.

L’observation de pattes dans la gueule et de bave est tout de même généralement associée à de la nausée. Les tests de laboratoire sont déclinés pour le moment. Une recommandation est tout de même faite. Sushi reçoit une moulée pour furet de qualité et à l’occasion des bananes séchées dont elle raffole. Notre patiente est un animal carnivore, nous en avons déjà fait état dans une autre chronique. Les bananes, beaucoup trop sucrées, furent donc malheureusement proscrites du menu.

Quelque part vers la fin du mois d’octobre, Sushi fut à nouveau présentée à la clinique vétérinaire. Les symptômes observés plutôt dans l’année allaient de mal en pis. On avait bien essayé une pâte laxative au cas où une boule de poils serait la cause desdits symptômes, mais avec un succès partagé. Ce qui n’était vu qu’à l’occasion se déroulait maintenant presque tous les jours: pattes dans la gueule, bave et même maintenant grincements de dents. Sushi était parfois plus amorphe au point d’en perdre l’équilibre à l’occasion.

L’examen ne révéla que les mêmes informations que la première fois. Considérant l’état de sa petite compagne, la propriétaire accepta les épreuves diagnostiques cette fois-ci. Les radiographies prises à jeun ont permis d’éliminer la présence de structure anormale à l’estomac. La rate qu’on palpait déjà grosse semblait énorme sur le film radiographique. Autrement, tout y était normal.

Une prise de sang a été effectuée afin de pouvoir compléter un bilan complet de santé. La réponse à notre questionnement s’y trouvait: le taux de sucre sanguin de Sushi était dangereusement bas. Celui-ci ne pouvait s’expliquer chez le furet que par une chose: la sécrétion exagérée d’insuline produite par la présence sur le pancréas d’un ou plusieurs insulinomes.

L’insulinome semble être le cancer le plus fréquent chez le furet. Heureusement, il a un faible pouvoir métastatique. L’âge moyen pour développer un tel néoplasme est cinq ans, exactement l’âge de Sushi.

En plus des symptômes observés chez notre patiente, certains animaux seront malades au point de faire un coma. Le traitement idéal est la chirurgie, quoique celle-ci ne soit généralement pas curative. Elle a au moins l’avantage d'arrêter parfois, mais plus souvent de ralentir l’évolution de la maladie.

Afin de lui éviter les désagréments et risques associés à une intervention chirurgicale, la propriétaire de Sushi a opté pour le traitement médical. D’abord cette petite patiente devra toujours avoir à portée une nourriture de qualité riche en gras et protéines.

Ensuite, elle recevra pour le restant de sa vie un médicament à base de glucocorticoïdes qui l’aidera à maintenir un taux de sucre plus élevé dans son sang. Au besoin, un autre médicament, le diazoxide, pourra être ajouté si un contrôle inadéquat est effectué à l’aide de la nourriture et du premier médicament seulement.

On s’attend quand même à un bon succès. Il faudra malgré tout prévoir une recrudescence des symptômes dans six à dix-huit mois. D’ici là, on profitera de chaque journée qui passe.

canadafrancais.com

13.12.14

© (Photo gracieuseté)  Sushi a commencé sa médication depuis quelques jours et semble déjà mieux.

© (Photo gracieuseté) Sushi a commencé sa médication depuis quelques jours et semble déjà mieux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

francine 02/01/2015 19:34

bonjour, ce n'est pas de chance, pauvre petit; merci de tes veoux, tous les miens pour cette nouvelle année, bisous

mamyours 14/12/2014 15:19

mon pepere age de 4 ans est descede tres rapidement !!
au dire du veto un cancer de la rate ??,je pense que c'etait une insulinome !!
allez sushi accroche toi !!!
bonne journee!

Présentation

  • : Le blog des furets Sherlock et Watson
  • Le blog des furets Sherlock et Watson
  • : Sherlock & Watson, furets (décédés en 2011) : Infos, conseils, photos..., "le furet dans tout ses états" - Nacs - Défense/Protection animale, nature, actualités, conseils
  • Contact

  • devaux0556

Recherche

Articles Récents

Albums Photos